Hi-Fi
 
Accueil
Je me présente
Citations
Hi-Fi
Mes réalisations
Musique
Whisky
Jeux en ligne

 

En Construction

1: Intro

C'est en 1860 que Edouard-Léon scott de Martinville invente le premier enregistreur appelé phonautographe, c'est avec ce phonautographe qu'il enregistrera sa voix en chantant "au clair de la lune"

En savoir plus sur Edouard-Léon scott de Martinville

En 1877 Thomas Edison invente le phonographe

à partir de ce moment là les technologies évoluant rapidement, apparu le gramophone, puis l'électrophone conjointement au magnétophone.
Les différents supports étant les cylindres de cires, les disques microsillons, les bandes magnétiques, les cassettes.

Ensuite apparut le digital avec ces lecteurs enregistreurs DAT, les lecteurs CD, SACD, DVD, Blu-Ray.

A partir de ce moment et l'arrivée des PC de plus en plus puissant au capacité de stockage de plus en plus grande il devient aisé manipuler les sons.
Depuis 1860 et jusqu'a l'apparition de la compression audio plus connue sous le nom de MP3, la qualité des enregistrements n'avait fait que croître, qualité qui c'est encore accrue avec les DVD, SACD, Bl-Ray, mais il faut bien avouer que l'on avait perdu quelque chose par rapport au vinyle, la chaleur, la rondeur d'un son analogique pure et vrai vis à vis d'un son digital.
Certain dirons que ce n'est pas vrai, que le son digital est meilleur que le son analogique.
Moi je vous dis des clous, forcément ces gens écoutent du MP3 à 128K avec un lecteur MP3 à 40€ et un casque à 12.50€.
Prenez un bon casque audiophile, un ampli digne de ce nom, des fichiers audio lossless provenant d'un CD, écouté le encore et encore pour bien mémoriser la musique dans votre tête.
Prenez une bonne platine vinyle, le même ampli et le même casque, écouté la même musique provenant d'un vinyle.
Et vous entendrez la différence, sinon je crois qu'il est grand temps pour vous de consulter un ORL

 

2: Les amplis

Passons aux choses sérieuses, les amplis, élément très important dans la chaîne.
Il existe deux grandes famille d'ampli, les amplis à transistors et les amplis à tubes.
La encore il y a débat, un ampli à tube ppfffff c'est vieux, c'est ringard, moi mon ampli fait 2 x 250W ça démonte, oui oui moi je dis c'est de la merde.

Le son est composé de fréquences différentes allant des basses fréquences aux hautes fréquences, nos oreilles entendent de 20Hz à 20KHz pour les plus chanceux.
Moi personnellement j'entend de 10Hz à 15Khz.
L'ampli doit restituer au minimun une bande passante de 20Hz à 20Khz, certain donne jusque 50Khz.
Cela ne sert à rien vous allez me dire, et bien si, peut être pas jusque 50Khz mais 30Khz je suis certain que les aigues seront plus claires.
Pourquoi ? les harmoniques, ça vous dit quelque chose ?
Prenons une fréquence de 440Hz qui la fréquence fondamentale, en musique on considère 5 harmoniques
on aura donc 5 autres fréquences étant des multiples de 440, c'est à dire 880, 1320, 1760, 2200, 2640, on voit tout de suite ou cela nous amène, une fréquence de 5Khz aura le H5 à 25Khz.
Les harmoniques donne le timbre à un son.
Les amplis à transistors reproduise les harmoniques impaires, celle que nos oreilles n'aiment pas.
les amplis à tubes reproduise les harmoniques paires, celle que nos oreilles apprécient.
Donc mon choix se portera sur les amplis à tube, qui donne un son plus chaud, plus rond, plus clair.
Il y a de bons amplis à transistors (MOSFET) qui donne un son s'approchant des tubes.
Ah oui les amplis à tubes ne sont pas aussi design que ceux à transistors.

Ampli à transitors MosFet

Encore que l'ampli à tube en donne.

N'écoutant la musique qu'au casque actuellement, je me suis dirigé tout naturellement vers un ampli dédié casque.
 

Mon futur bébé, un ampli Halgorythme de fabrication française

 Mon choix c'est porté sur le MKII (celui de gauche), pour 2 raisons, le budget et celui étant dans un boîtier assez grand, les améliorations seront facilement logeable, encore que comme vous verrez plus loin ce ne fût pas le cas pour tout, j'estime que cet ampli d'entrée de gamme et avec les modifications apportées je suis passé à un ampli haut de gamme.

Modification en rouge apportée au MKII


 

Le circuit électronique au départ.

Le circuit après les modifications.
Ça se bouscule un peu la dedans.

Condensateurs de découplage et de sortie
diamètre de 58mm pour les plus grosses

Pour pouvoir ouvrir facilement j'ai été obligé d'utiliser de petit connecteur afin de relier les capas externes au circuit.

Et voilà la pièce.


Outre les améliorations apportées pas le changement de condensateurs il y a aussi une amélioration avec le rolling des tubes.
Les tubes du préampli détermine pour beaucoup la sonorité du sons, certain donneront plus d'aigue, d'autre du médiun et d'autre plus de bass.
Je me suis donc procuré quelques tubes, tels que des Mullard 8083, 8161, 8100 et des soviets 6ZH1P-EV
Pour les tubes de puissances j'ai aussi commandé des 6N6P et 6H30Pi gold russe.
Anecdote tout les condensateurs proviennent de Russie et ce sont des composants militaires.
 

Les différents tubes en haut, les petits étant ceux du préampli et les grands ceux de l'ampli de puissance, puissance j'ai dit ? 300mw LOL.
Les condensateurs, le petit jaune est un condensateur d'origine, il a été remplacé par celui qui se trouve derrière lui tout en haut à gauche, j'ai mis une pile AA pour comparaison des tailles.

3: Les types de fichiers sons

Plusieurs type de fichiers sons existe wav, mp3, aiff, flac, etc...
A l'origine sur un CD le son est au format 16 bits 44Khz, si au niveau de l'échantillonnage c'est acceptable, au niveau de la profondeur des 16 bits c'est un peu léger.
C'est justement ce petit faible qui fait que les studios d'enregistrement pousse la dynamique à fond et cela avec pour conséquence perte d'information vu qu'il y a saturation.

Voici une chanson provenant d'un CD

Résultat on voit très bien la saturation avec le beau plat, donc la il y a perte d'information, d'ou dégradation de la chanson d'origine.

Exemple d'une chanson enregistrée correctement.

Il faut arrêter cette course à la puissance du son au détriment de la qualité.

Pour les différents types de fichiers, je prend le format MP3 192Khz pour mon gsm que j'écoute dans le train, pas besoin de plus.
Pour mon écoute chez moi avec mon ampli et casque je prend du flac lossless ou si je trouve les SACD, DSD
les flac si je trouve en 24bits/96Khz je prend sans hésité, pour certain style de musique il sera difficile voir TRÈS difficile d'entendre une différence entre du 24bits/96Khz et du 24bits/44Khz.
Pour test je vous invite à essayer ce site

Certain chanceux possédant une platine vinyle de qualité digitalise des vinyles au format lossless évidement et en 24bits/192Khz, le but ? il est très clair non ? ou alors vous n'avez rien pigé, le but est de nous donner un fichier son le plus proche de celui de l'analogique, car qui dit musique digitale dit perte d'information musicale, mais plus le taux d'échantillonnage est grand plus ces pertes sont minimes, même si certains prétendent que 44Khz suffisent et qu'il n'y a pas de différence d'écoute entre le son d'origine et celui digitalisé, je leur répond qu'ils devraient consulter un ORL ou alors ne plus prétendre être des audiophiles.

4: Le casque

La aussi le monde du casque est grand, ici je ne parlerais que des casques audiophile de salon et les nomades de qualité.
Déjà comme ça il y a en a tellement que je ne citerai que quelques marques les plus connues du grand publique averti, il y a d'autre marque mais je ne m'y attarderai pas, pas parce qu'ils n'en valent pas la peine, loin de là mais tout simplement inacessible, un casque à 50.000€ euhh oui mais non, sachez tout simplement que ça existe, considéré comme le meilleur casque du monde.

Donc on a Beyerdynamic, Oppo, Grado, HiFiman, Sennheiser, AKG, Sony, Philips
J'ai choisi le Beyerdynamic T-90 pour mon écoute de salon et le sennheiser on-ear pour mon écoute nomade.

Mon souhait serait de posséder un sennheiser HD-800

 

 

 

Accueil | Je me présente | Citations | Hi-Fi | Mes réalisations | Musique | Whisky | Jeux en ligne

La dernière mise à jour de ce site date du 18/10/19